lundi 11 juin 2018

L'emblème impérial

Dans la série Le Bras d'Orion, l'empire de Taranagar a comme emblème une suite mathématique; c'est le début de la suite de Fibonacci (dans laquelle chaque position est la somme des deux positions différentes : 1, 1, 2, 3, 5... puis 8, 13, 21, etc.)

Je voulais quelque chose qui refléterait la nature civilisatrice de l'empire plutôt que sa puissance militaire, évitant les symboles habituels comme les aigles et les épées.

Le symbole est donc constitué d'une ligne verticale, puis d'une succession d'autres lignes placées à angle droit, en tournant dans le sens antihoraire : une, une, deux, trois, cinq.



Notez que les symboles plus traditionnels ne sont pas strictement exclus, puisque les deux objets retrouvés de part et d'autre du trône impérial sont un livre et une épée.





dimanche 25 mars 2018

Le bal de l'empereur, page 36



Le tome 3 du Bras d'Orion serait aux trois quarts fini si le livre comptait les 46 pages habituelles... Mais hélas, l'histoire en requiert beaucoup plus. Le point positif à l'affaire est que malgré tout, on progresse.

La scène qui commence ici devait originalement être obscurcie par le brouillard, question d'ajouter une certaine atmosphère sinistre... mais finalement, ça faisait un peu facile. De plus, Taranagar est si avancée que sa température est en grande partie contrôlée. Il y fait donc presque toujours beau!





jeudi 1 mars 2018

Voyage autour du monde!




Un p'tit peu de faux benday-dot me semblait approprié ici... (Je m'ennuie du temps où il fallait utiliser des feuilles de trames letraset!)



Et après un petit voyage en véhicule ballistique, on se prépare à la rencontre entre Rah et Mierkhan!

(Rencontre que j'ai planifiée en 1984, croyez-le ou non).





dimanche 4 février 2018

Page 34 du Bal de l'Empereur



Je l'avoue, j'ai un peu triché ici... (mais le grand Bernie Wrightson ne disait-il pas qu'en art, on a le droit de tricher et que tout ce qui compte c'est le résultat?) Le plancher chez Mierkhan a été dessiné sur une autre feuille et ajouté digitalement à la case du bas. Le cirage, lui est un effet Photoshop. Je ne veux pas abuser de tels effets, mais ici il me semblait approprié (et même nécessaire)! Un coup parti, j'ai aussi ajouté un peu de tons de gris pour rehausser l'effet de profondeur dans la pièce.



Il y a de plus en plus de retouches numériques dans les plus récentes pages du livre, principalement pour corriger les effets de distortion provoqués par la numérisation. En effet, mes pages font 14 x 17 pouces, et mon scanner ne réussit même pas à s'occuper de pages de 8 1/2 x 11... Il faut numériser le tout en six morceaux, puis réassembler ceux-ci à l'écran. Malheureusement, il y a toujours une certaine déformation qui accompagne l'opération, et je dois (entre autres) retracer les lignes des cases. Ce n'est pas plus mal, remarquez; le résultat final est beaucoup plus propre. ----- Comme on le comprendra à la lecture de cette page, la rencontre entre Rah et Mierkhan ne tardera plus. Encore quelques pages de patience!